RAYANE ROUMANE A PRIS SON ENVOL

Ils avaient tous les yeux braqués sur lui, Rayane Roumane, hier, en début d'après-midi. Opposé sur le court central au Grec Alexandros Skorilas, il faut dire que le jeune pensionnaire de l'AS Pyramide (Yvelines) ne passe pas inaperçu sur le court ou dans le village. 1,90m, chaussant du 48, il faisait hier un peu figure d'épouvantail...

Et pourtant, dans la première manche, c'est Skorilas qui prenait le meilleur. "C'est mon premier match du tournoi, c'était un peu difficile de se régler, et j'avais aussi la pression", expliquait le jeune Françilien à la sortie du court. Mené 0-2, puis 1-3, il allait pourtant égaliser (3-3) avant de prendre l'avantage. Mais dans cette première manche, Skorilas refaisait son retard. Revenu à 5-5, Roumane prenait même les devants avant de voir le Grec le pousser au tie-break. Là, le tricolore ne tremblait pas, prenant la première manche à 7-6 (3).

Rayane Roumane affole les compteurs

Dans le deuxième set, Rayane Roumane égalisait, mais par trop de fautes directes, il laissait par deux fois son service à un Grec qui n'en demandait pas tant. Mené 2-5, Roumane s'employait par son revers à deux mains, allant chercher un troisième jeu de service, mais c'est le Grec qui avait le dernier mot, s'offrant la deuxième manche 6-3.

Un Grec laissé à quai

"Dans le troisième set, je me suis relâché, j'ai voulu prendre l'avantage tout de suite et j'accélère sur la fin", poursuit le jeune Tricolore. Et pour accélèrer, il a accélèré, Rayane Roumane. Avec un service tutoyant les 200km/heure, il enchaînait les jeux de service pour confirmer sur la mise en jeu de son adversaire. Et face au mur grec, il employait toute la panoplie, entre coups droits et revers gagnants, passing-shots et aces, bien entendu.

Sans appel, il empochait la troisième manche sur un sévère 6-0. Pressenti comme l'un des vainqueurs potentiels de cette édition 2014, Rayane Roumane n'aura donc pas râté son entrée dans le Mondial tarbais, prenant son envol au terme d'un match qu'il aura maîtrisé malgré une certaine appréhension.

Jean-Patrick Lapeyrade - La République des Pyrénées - Edition du 21/01/2014.

Photo Ch. Jarno. "Rayane Roumane a passé son premier tour sans encombre face au Grec Skorilas".

 

Réalisation : Agence Multimedia Otidea